Aperçu

L'initiative Palliative Care Matters - L’importance des soins palliatifs met le public au centre du débat sur les soins palliatifs au Canada. L'initiative Palliative Care Matters - L’importance des soins palliatifs demande aux Canadiennes et aux Canadiens ordinaires et aux experts ce qu'ils aimeraient recevoir de notre système de soins de santé.

Questions fréquemment posées


Les soins palliatifs, qu'est-ce que c'est?

Les soins palliatifs offrent réconfort et soutien aux patients et aux familles :

  • Au cours d'une maladie limitant l'espérance de vie,
  • En fin de vie et
  • Pour aider à surmonter la douleur causée par le chagrin et le deuil

Le soulagement de la douleur et d'autres symptômes est une partie importante des soins palliatifs. Ces soins préviennent et soulagent la souffrance psychologique et spirituelle. Ils améliorent la qualité de vie des personnes de tous les âges, quel que soit le stade de leur maladie grave.

Pour obtenir une explication plus détaillée de ce que sont les soins palliatifs, consultez le site de l'Association canadienne de soins palliatifs. Ceci est la définition qu'utilise l'initiative Palliative Care Matters - L’importance des soins palliatifs dans ses travaux.

Quels sont les objectifs de l'initiative Palliative Care Matters - L’importance des soins palliatifs?

L'initiative Palliative Care Matters - L’importance des soins palliatifs a trois objectifs principaux.

La première phase, À l'écoute des Canadiennes et des Canadiens, examinera ce que les Canadiennes et les Canadiens pensent des soins palliatifs et comment ils les perçoivent. Ce travail sera effectué grâce à des recherches sur l'opinion publique qui exploreront l'expérience, les besoins et les aspirations des citoyens en matière de soins palliatifs, ainsi que les points de vue des Canadiennes et des Canadiens sur le rôle des soins palliatifs dans le système de santé en général.

La deuxième phase, Parvenir à un consensus, est une conférence de consensus où des Canadiennes et des Canadiens auront l'occasion d'entendre des données probantes sur les soins palliatifs. Un panel de leurs pairs (le Panel des citoyens) examinera ces données probantes et préparera une déclaration de consensus sous la forme de recommandations.

Au cours de la troisième phase, Susciter le changement, Le Conference Board du Canada élaborera et publiera un rapport indépendant. Ce rapport sera basé sur la déclaration de consensus préparée par le Panel des citoyens. Le rapport, qui sera publié au début de l'année 2017, présentera des options et des recommandations en matière de politique et soulignera le besoin de les mettre en œuvre. Elles seront disponibles pour guider des gouvernements, des organismes de santé, des professionnels et d'autres intervenants dans l'amélioration de l'accès et de la fourniture des soins palliatifs au Canada.

Phase un : ParlerPhase deux: ComprendrePhase trois: Agir
À l'écoute des Canadiennes et des CanadiensParvenir à un consensusSusciter le changement
D'ici à l'automne, nous recueillerons des informations auprès des Canadiennes et des Canadiens sur ce qu'ils savent, ce qu'ils ressentent et ce à quoi ils s'attendent.Lors d'une conférence organisée à Ottawa du 7 au 9 novembre 2016, un panel de citoyens canadiens prendra connaissance de nombreuses données probantes et élaborera un consensus canadien sur ce qui doit être fait.Le consensus canadien sur les soins palliatifs sera présenté aux décideurs politiques, aux gouvernements et au public pour que nous puissions agir ensemble afin de faire des soins palliatifs de meilleure qualité une réalité.

Une description plus détaillée des trois phases de l'initiative se trouve sur le site Modèle de la conférence de consensus.

Pourquoi maintenant?

Les soins palliatifs sont un des enjeux de santé publique les plus importants de notre époque. Les Canadiennes et les Canadiens ont besoin d'un accès équitable à des soins palliatifs de haute qualité fondés sur les meilleures pratiques et reflétant leurs besoins et leurs valeurs.

Selon l'Association canadienne de soins palliatifs, seuls 16 à 30 pour cent des Canadiennes et des Canadiens ont accès à des soins palliatifs, alors que 96 pour cent d'entre eux sont en leur faveur.

Nous savons aussi que, lorsque les gens reçoivent des soins palliatifs peu de temps après le diagnostic d'une maladie limitant l'espérance de vie, les patients et les soignants ont des niveaux de stress et de dépression moins élevés; les patients souffrent moins, contrôlent mieux les autres symptômes et bénéficient de résultats médicaux améliorés. Les patients qui reçoivent des soins palliatifs restent moins longtemps à l'hôpital, passent moins de temps en soins intensifs et ont besoin de se rendre moins souvent aux urgences (ICIS, 2007).

Le moment est maintenant venu pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens de prendre la parole.

Est-ce la même chose que le débat sur l'aide médicale à mourir?

Non. Le débat actuel sur l'aide médicale à mourir au Canada a fait des soins de fin de vie un sujet de discussion d'actualité partout au pays. Ce n'est cependant qu'une petite partie de ce à quoi nous devons réfléchir lorsqu'il s'agit de prendre soin des personnes aux prises avec une maladie limitant l'espérance de vie ou qui sont en fin de vie.

Les Canadiennes et les Canadiens méritent d'avoir accès à une gamme complète d'options lorsqu'ils doivent faire face à des maladies limitant l'espérance de vie, y compris à des soins palliatifs de haut niveau. Ceci est d'autant plus important maintenant depuis que le projet de loi C-14 est devenu loi.